Le cancer du sein touche 50 000 femmes chaque année. Et si le sport pouvait améliorer leur quotidien ?

Le Top 5 des sports à pratiquer, les conseils pour retrouver confiance en soi et l’envie de se dépenser

D’après une étude de l’Institut Curie, pratiquer au moins trois heures d’activité physique hebdomadaire réduit les risques de récidive de 20 %. Le pourcentage grimpe à 50 % au-delà de 9 heures de sport par semaine*. Le sport n’est plus accessoire à la thérapie, il fait partie des interventions non médicamenteuses, il est un support de soin qui peut s’avérer déterminant.
Vous en doutez ? Voici la liste des bienfaits établie par Geneviève Eguimendya, cadre de santé à l’Institut Curie pendant 22 ans, administratrice de la Ligue nationale contre le cancer :

Réduit la fatigue. La fatigue du traitement (chimiothérapie ou radiothérapie) est physique mais surtout psychique et mentale. L’activité physique permet de retrouver de l’énergie, de défatiguer le corps.

Diminue la pénibilité du traitement. J’ai connu des patientes qui allaient nager le jour de leur chimio. Elles trouvaient que ça retardait l’apparition d’effets secondaires.

Réduit la douleur. On ne focalise pas sur le sein uniquement.

Diminue l’anxiété car on libère des endorphines, les hormones du bonheur.

Améliore le lien social quand on adhère à un groupe pour pratiquer. La maladie est souvent synonyme d’isolement social, abandon sur le plan affectif. Le sport est bon moyen de nouer des contacts.

Réduit les symptômes comme les lymphœdèmes. Cela s’adresse aux patientes qui ont dû subir un curage axillaire. On leur a enlevé les ganglions les plus proches de la tumeur. Elles peuvent avoir un gonflement du bras dû à une accumulation de lymphe qui circule moins bien.

Lutte contre les neuropathies (affection des nerfs).

Agit sur les médiateurs de l’inflammation.

Gestion de la prise de poids et limite la transformation de leur apparence physique.

La qualité du sommeil est améliorée.

Augmente la confiance en soi. Quand on est malade on a peur de l’image que l’on renvoie. En pratiquant un sport, on sera fier de soi.

découvrez le top 5 des sports à pratiquer après un cancer du sein

Le Top 5 des sports à pratiquer après un cancer du sein :

Le qi gong
C’est une gymnastique douce et lente issue de la médecine chinoise. Il est utilisé pour soulager les effets secondaires de la chimiothérapie. Il favorise les échanges gazeux et le transport de l’oxygène dans le sang ce qui permet le renouvellement des cellules, par exemple pour la cicatrisation, mais aussi la sensation de bien-être.

Le dragon boat
C’est le Rémois Bruno Cutili qui a mis cette activité en place. C’est un sport qui ressemble à l’aviron. Les femmes pagaient en groupe ce qui favorise le lien social et la solidarité. Les muscles dorsaux sont sollicités ce qui favorise le drainage lymphatique.

L’escrime
Cette pratique met l’accent sur la gestuelle fine mais aussi sur la mobilité du bras et de l’épaule et restaure le schéma corporel. L’échange est léger mais le duel permet le combat, qui s’apparente au combat pour lutter contre la maladie.

Les arts martiaux
On donne des coups et on pousse des cris au karaté. On tente de faire tomber ou d’immobiliser au judo. On apprend à se défendre au Krav Maga. Les arts martiaux permettent de retrouver une confiance en soi, de défier sa maladie et son corps.

La marche nordique
Besoin de vous ressourcer en extérieur, au contact de la nature ? Optez pour la marche nordique. Accompagnée de bâtons, vous travaillerez le bas du corps mais aussi le haut. C’est un sport complet qui sollicite 80 % des muscles du corps. D’après la Fédération Française d’Athlétisme, la marche nordique permet au pratiquant de mieux respirer, en ayant, de par sa position et ses appuis latéraux, une plus grande amplitude pulmonaire et une plus forte oxygénation (jusqu’à 60 % de plus par rapport à une pratique classique de la marche normale).

Repères Dr Sport

Chaque comité départemental de Ligue contre le cancer organise des cours d’activités physiques adaptés à la pathologie de chacune, selon s’il y a eu opération ou non, ablation et selon le traitement mis en place également. Pour plus d’informations, contactez la Ligue contre le cancer. Et ces activités sont totalement gratuites et dispensées par des coaches sportifs diplômés.

Le conseil en plus :

Pour vous défatiguer, optez pour l’hydrothérapie. Chez vous, assise confortablement dans un fauteuil, placez une bouillotte chaude sur votre ventre et plongez vos pieds dans une bassine d’eau très chaude. C’est efficace !

*https://curie.fr/dossier-pedagogique/apres-un-cancer-du-sein-faites-du-sport

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This