SKI, SPORTS D’HIVER, SNOWBOARD

La pathologie du ski et du snowboard est conditionnée par le fait que la cheville est emprisonnée dans une chaussure qui ressemble à une botte platrée qui élimine la possibilité d’entorse de cheville. En revanche, le genou supporte toutes les contraintes.
Au niveau du membre supérieur, le skieur se réceptionne souvent sur l’épaule et les poignets ce qui occasionne des traumatismes à ce niveau. Le verglas et un enneigement insuffisant sont des facteurs favorisant les chutes.

Pictos_SportHiver
SKI, SPORTS D’HIVER, SNOWBOARD

Les 5 blessures et douleurs les plus fréquentes au SKI, SPORTS D’HIVER, SNOWBOARD

SKI, SPORTS D’HIVER, SNOWBOARD
1

L’entorse du genou

Il s’agit d’une torsion du genou souvent accompagnée d’un craquement et d’un gonflement immédiats. Le skieur ressent une sensation d’instabilité et sent son genou se dérober, avec une douleur importante. L’IRM permet de confirmer le diagnostic et le traitement associe des pansements alcoolisés, le port d’une attelle et des médicaments anti-inflammatoires pour faire dégonfler le genou dans les premiers jours, puis la chirurgie est obligatoire pour pouvoir repratiquer le ski.

2

La luxation de l’épaule

Lors de la pratique des sports d’hiver, il s’agit d’un déboitement de l’épaule soit lors d’une chute les bras écartés, soit lors des mouvements mobilisant le bras vers l’arrière pour attraper une perche ou un siège. Une douleur violente est ressentie au niveau de l’épaule et tout mouvement du bras devient impossible. L’épaule est déformée (signe de l’épaulette), la radio confirme le diagnostic et la luxation doit être remise en place et l’épaule immobilisée coude au corps pendant 15 jours. La rééducation est ensuite nécessaire. En cas de récidive, au delà de 3 épisodes, la chirurgie est nécessaire.

3

L’entorse du pouce

Elle survient lors des chutes soit parce que le pouce se plante dans la neige, soit parce qu’il se retourne en raison d’une mauvaise manipulation des bâtons. La palpation du pouce est douloureuse, ainsi que sa mobilisation en l’écartant de l’index. Une petite attelle d’immobilisation du pouce est nécessaire pendant 3 semaines.

4

La fracture du poignet

Elle survient notamment lors de la pratique du snowboard. Les deux poignets peuvent être atteints par des chutes en avant. Il s’agit soit de fractures du scaphoïde soit du radius. Le diagnostic se fait par la radio et parfois le scanner. Le plâtre est souvent nécessaire, parfois un traitement chirurgical si la fracture est très déplacée.

5

Douleurs cervicales

La colonne cervicale est souvent meurtrie lors des chutes en ski, lors de collisions ou lors d’à-coups au démarrage du remontant. Il s’agit assez souvent d’entorses. La radiographie est nécessaire et en cas de douleurs, irradiant dans les bras, l’IRM est indispensable. En général, le port d’un collier cervical (minerve) souple est nécessaire pendant 1 à 3 semaines accompagné d’un traitement antalgique et décontracturant. La kinésithérapie (ou rééducation décontracturante) peut accélérer la guérison.

Blessures, douleurs

Tout savoir sur les autres Sports

Prenez soin de vous!!!

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Profitez d'une offre exclusive!

  • -30% sur toutes les offres PREMIUM avec le code BIENVENUEDS30
Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs.