NATATION, NAGE, PISCINE

La natation est l’un des sports les plus sûrs en raison du faible risque de traumatisme. Toutefois, la répétition des gestes tant au niveau de l’épaule et des genoux est source de douleurs. La colonne vertébrale est elle aussi sujette à des douleurs. Le type de nage, notamment le crawl et la papillon ainsi que le nombre d’heures d’entraînement et la technique sont des facteurs de risque.

Pictos_Natation
NATATION

Les 5 blessures et douleurs les plus fréquentes au NATATION

NATATION
1

La tendinite de l’épaule (ou tendinite de la coiffe et épaule du nageur)

50% des nageurs qui pratiquent la nage intensive se plaignent de douleurs de l’épaule. Elle apparaît lors des mouvements de l’épaule (principalement crawl et papillon) et peut aller jusqu’à empêcher de dormir sur celle-ci. Le diagnostic est confirmé par l’échographie voire l’IRM. Le traitement associe le repos sportif de 4 à 6 semaines, de la rééducation, parfois une modification du geste à la reprise, la prise d’anti-inflammatoires et parfois une infiltration.

2

Douleur rotulienne (ou syndrome rotulien ou genou du brasseur)

Le genou est très solicité lors de la pratique de la brasse notamment lors du mouvement « de grenouille ». La douleur est reveillée également dans les escaliers, souvent en descente. Elle siège autour de la rotule et est accompagnée d’une sensation de blocage du genou. Le traitement associe le port d’une genouillère rotulienne et des séances de réducation visant à renforcer le muscle vaste interne. En période douloureuse, la pratique de la nage en brasse est déconseillée.

3

La tendinite des adducteurs

La douleur se trouve à la face interne de la cuisse et remonte jusqu’au pubis notamment à la fin du mouvement de brasse. Elle est souvent bi-latérale. Le diagnostic se fait par échographie ou IRM. Le traitement associe le repos sportif, les anti-inflammatoires et la rééducation surtout à base de massages décontracturants et d’étirements. La mésothérapie peut aider et la reprise de la natation après plusieurs semaines doit se faire progressivement.

4

Les courbatures

Il s’agit de très petites lésions musculaires qui apparaissent les jours qui suivent un effort inhabituel de natation. Elles peuvent siéger partout. Aussi bien au niveau des mollets que des cuisses, des bras ou du dos. Les massages décontracturants, l’hydratation et les étirements permettent d’éviter leur apparition.

5

La crampe

Il s’agit d’une contraction involontaire et invincible d’un muscle qui survient après un effort inhabituel et qui peut être très dangereuse quand elle survient lors de la nage là où l’on n’a pas pied. Il ne faut donc pas se surestimer. Le repos permet la disparition en quelques minutes et la prévention consiste à s’échauffer, à s’hydrater et à ne pas dépasser ses limites.

Blessures, douleurs

Tout savoir sur les autres Sports

Prenez soin de vous!!!

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Profitez d'une offre exclusive!

  • -30% sur toutes les offres PREMIUM avec le code BIENVENUEDS30
Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs.