Quels sont les bienfaits de la marche nordique ?

Créée et développée dans le cadre de l’entraînement estival des skieurs en Finlande dans les années 70, la marche nordique se développe depuis la fin des années 90 dans le monde entier et fait de plus en plus d’adeptes. Élise BUAUD, monitrice de marche nordique et Coach athlé santé FFA au club Athlétisme Metz Métropole, dévoile à Dr Sport tous les atouts santé de cette discipline.

La marche nordique : un sport adapté à tous les âges

La marche nordique, confie Élise BUAUD, est encore fortement associée aux seniors qui représentent la « majorité des athlètes ». Mais la tendance évolue, surtout auprès des jeunes femmes. « Elles sont de plus en plus nombreuses à pratiquer ce sport ». L’une des particularités de la marche nordique est en effet sa capacité à pouvoir être pratiquée à n’importe quel âge. Il en est de même pour pour les personnes ayant des soucis de santé. Le club Athlétisme Metz Métropole va ouvrir des créneaux dédiés « santé » car les bienfaits de ce type de marche sont nombreux.

Un travail complet au niveau du corps

La marche nordique se pratique avec des bâtons particuliers, en aluminium donc légers, qui demandent un balancement des bras régulier. Un mouvement unique qui permet à la marche nordique de solliciter « toutes les chaînes musculaires du corps humain » et près de « 90 % des muscles ». Le balancement des bras, contrairement à la marche classique, fait travailler tout le haut du corps.

Mais ce travail reste doux ce qui réduit l’effort et le risque de blessure. Élise BUAUD, monitrice depuis sept ans, n’a « jamais vu d’entorse » : grâce aux bâtons, le corps prend une posture très droite, ce qui améliore la stabilité et l’équilibre.

marche-nordique-sport-baton-randonnee-equipement

Un sport idéal pour les femmes enceintes et après l’accouchement

Si la marche nordique se développe auprès des jeunes femmes, c’est sans aucun doute car ce sport peut être pratiqué pendant la grossesse, même à un stade avancé. La marche nordique fait travailler le cardio et le souffle. « Un véritable atout pour l’accouchement » nous confie la monitrice qui a elle-même pratiqué ce sport durant sa grossesse.
La marche nordique est également efficace après l’accouchement pour se réhabituer au sport et à l’effort. Une réathlétisation idéale avant la reprise de sports nécessitant plus d’effort comme la course à pied.

Praticable en cas d’ALD et de blessure

Parmi les raisons du succès de la marche nordique il y a également ses bienfaits sur les Affections de Longue Durée (ALD) comme l’arthrose. « Ce qui change sera surtout le rythme de marche et la préparation : dans les créneaux santé, il y a toujours un échauffement avant la marche et des étirements à la fin ». Un programme complet mais doux qui s’adapte aux pathologies lourdes.
Les athlètes qui pratiquent d’autres sports peuvent également bénéficier de cette pratique. Au quotidien, bien évidemment, mais également en cas de blessure pour une réathlétisation en vue de reprendre le sport de manière plus intense.

Un sport convivial

Si la marche nordique s’offre en deux versions, l’une plus intense pour les sportifs et l’autre plus douce pour les malades et les seniors, elle se pratique quasiment toujours en club. Élise BUAUD nous confie en effet « qu’on ne voit pas de marcheurs seuls comme on peut voir des joggeurs ». Ce n’est pas étonnant : la douceur de ce sport permet l’échange et la convivialité. Les clubs sont donc un endroit idéal pour faire des rencontres afin de rompre la solitude ou encore de soulager psychologiquement la maladie en discutant avec d’autres personnes.

Vous n'avez pas encore de compte?

Accédez à la totalité des articles DrSport en créant votre compte
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour. J’ai débuté la marche nordique en petit groupe en sept 2018 à raison d’une heure et demie par semaine (dont 3 min pour échauffement et 3 min étirement). La 4ème séance (10 oct) a été difficile car on a escaladé une pente longue et raide. J’ai ressenti à la fin douleur à la cheville. A la 5me séance, j’ai demandé du plat. Au retour des 2 semaines de vacances scolaires, je ne suis pas retournée. Le 12 nov, j’ai consulté un médecin généraliste qui a diagnostiqué la tendinite d’Achille et m’a prescrit du gel diclofénac et des talonnettes et en me disant de faire des massages et des étirements par moi-même. Ma douleur est toujours là. Merci pour vos conseils. J’ai 52 ans.

    1. Bonjour Mirabelle,
      Tout d’abord merci pour votre commentaire et pour l’intérêt que vous portez à nos articles !
      Nous vous conseillons dans un premier temps de consulter votre médecin pour vous faire prescrire une échographie afin de confirmer le diagnostic.
      Dans un second temps, de réaliser une infiltration de corticoïdes en dehors de toute contre indication.
      Nous restons à votre disposition et n’hésitez pas à nous tenir au courant du suivi de votre blessure,
      Sportivement,
      L’Équipe DrSport

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez nos dernières actualités sport/ santé

Prenez soin de vous!!!

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Profitez d'une offre exclusive!

  • -30% sur toutes les offres PREMIUM avec le code BIENVENUEDS30
Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs.