Quel sport est le meilleur pour la santé osseuse entre le cyclisme, sport porté, et la course ? Selon une étude norvégienne publiée en mars 2019, il semblerait que le cyclisme soit le moins bon sport des deux. Explications.

Une étude comparative sur la densité minérale osseuse

Les chercheurs de l’équipe du professeur Trine Stensrud du département de la Médecine du sport de la Norwegian School of Sport Sciences ont comparé la densité osseuse de cyclistes et coureurs de haut niveau. L’intérêt de prendre ce type de sportifs est la possibilité de mettre en évidence l’impact principal de chacun des sports du fait des entraînements intensifs, en éliminant, de plus, des paramètres aléatoires comme l’alimentation (les sportifs de haut niveau suivant une diète particulière et adaptée à leurs besoins, ce qui n’est pas forcément le cas des sportifs amateurs) ou encore la régularité de l’effort.
En analysant la densité osseuse de 40 sportifs de haut niveau, 21 coureurs et 19 cyclistes spécialisés dans la route, les chercheurs ont identifié une différence majeure entre les densités osseuses de chacun des types d’athlètes.

densite-osseuse-des-cyclistes

Les cyclistes ont des os moins denses

L’analyse des données a permis aux chercheurs de mettre en évidence une différence de taille : tous les cyclistes avaient une densité osseuse inférieure à celle des coureurs… et ce malgré un entraînement bien supérieur (en moyenne 900 heures par an pour les cyclistes contre 500 heures pour les coureurs). Une découverte qui, en soi, ne serait pas inquiétante si plus de la moitié des cyclistes étudiés n’étaient pas sujets à une densité minérale osseuse basse.

La densité osseuse basse et les risques pour la santé

L’étude, qui ne se prononce pas sur les causes de ces résultats, permet d’établir que la course est meilleure que le cyclisme pour ce qui est de la formation des os. Une donnée qui peut influencer les choix sportifs des jeunes, notamment. Il est conseillé de cumuler cyclisme avec des sports non portés (course, football…) : ce sont les microchocs sur les os qui permettent leur bon développement.
Une densité osseuse basse pose un problème qui s’exacerbe avec l’âge : elle augmente le risque de fracture. Elle peut également conduire au développement d’une ostéoporose (bien que différents facteurs, dont certains génétiques, entrent également en jeu).
Source : Bone health in elite Norwegian endurance cyclists and runners: a cross-sectional study, BMJ Journals, mars 2019

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This