Vous êtes chef d’entreprise et vous souhaitez améliorer la forme et les performances de vos collaborateurs ? Lutter contre l’absentéisme, développer le bien-être au travail ? Mais aussi développer les valeurs de cohésion, d’esprit d’équipe et de goût du challenge ? Vous êtes salarié et vous aimeriez inciter votre boss à favoriser le sport au travail ? Voici 10 bonnes idées – à mettre en place ou à suggérer – pour mettre le sport en boîte !

1. Suivez les conseils du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Il édite un guide pédagogique du sport en entreprise, qui regroupe informations, contacts et liens vers des exemples de bonnes pratiques, preuve que le sport est (aussi) reconnu « d’utilité économique ». Ses référents locaux (CDOS, CROS, CTOS) peuvent vous accompagner.

 

2. Faites appel à un sportif de haut niveau « néoretraité ». De nombreuses gloires proposent de transmettre leurs savoirs, dans toutes les disciplines. Exemples parmi d’autres : Marie-Laure Brunet (biathlète), Ladji Doucouré (athlète)…

3. Mettez à disposition des équipements au sein de votre entreprise : une salle de fitness, des tables de ping-pong…

4. Organisez des pratiques libres en extérieur, entre collègues : sorties vélos, running, marche, piscine pendant la pause méridienne…

5. Négociez des tarifs préférentiels ou offrez à vos salariés un abonnement à un club sportif, une salle de sport voisine…

6. Faites intervenir un coach sportif dans les locaux de votre entreprise ; nul besoin de grands équipements, juste d’un peu de place pour des exercices de Pilates, renforcement musculaire, stretching, yoga, qi gong…

7. Incitez vos collaborateurs à venir travailler à vélo. Des indemnités sont prévues par le Code du travail… mais l’employeur est libre de les verser.

8. Participez à des rencontres ou challenges interentreprises (sports collectifs, courses en relais…). Il existe des compétitions fédérales et officielles ; les deuxièmes Jeux mondiaux du sport d’entreprise ont d’ailleurs lieu du 23 au 27 mai 2018, à la Baule.

9. Montez une équipe ou créez une association sportive qui vous permettra de fédérer vos équipes autour d’un sport mais aussi de faire la publicité de votre entreprise lors d’événements sportifs. Une façon de communiquer autrement…

10. Et pourquoi ne pas développer l’e-sport ou le sport connecté ? Pour les geeks seulement !

 

« Les arrêts maladies diminuent de 10% »

Martine Parsus est coach sportive à Besançon ; elle est de plus en plus sollicitée pour intervenir en entreprise. « On sort du contexte hiérarchique, on se remet en forme et on lutte contre les troubles tendineux musculeux squelettiques. C’est un pari gagné d’avance que de miser sur le sport pour motiver ses troupes », témoigne-t-elle.

« Souvent, les salariés n’ont pas de temps à perdre pour se rendre au sport. Envoyer un coach, c’est gagner du temps ! Je peux ramener des élastiques, des ballons, on travaille les postures. Et les arrêts maladies diminuent facilement de 10 %, dès qu’on débute le cycle sportif. »

 

Les chiffres Dr Sport

• 87% des chefs d’entreprise sont convaincus des effets positifs d’une activité physique et sportive de leurs collaborateurs sur la compétitivité de leur entreprise. Mais la majorité peine à passer à l’acte, en particulier dans les PME et les TPE (96 % des entreprises françaises).

Toutes catégories confondues, 82 % des entreprises n’ont pris aucune initiative en faveur de la pratique d’activités physiques et sportives (source : enquête nationale réalisée à l’occasion des 6es Assises Sport et Entreprise, 21 novembre 2017, ministère des Sports, CNOSF, Medef et l’Union Sport & Cycle)
• 21 % des Français aimeraient pouvoir pratiquer une activité physique dans leur entreprise (source : baromètre sport santé FFEPGV – Ipsos)

 

Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à nous les partager sur notre page Facebook ou bien dans les commentaires, si vous lisez cet article depuis le web !

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This