Vous courez, marchez, roulez et vous avez souvent les jambes lourdes après l’effort ? Vous avez le sentiment de ne pas bien récupérer ? Et en pleine action, vous avez souvent les mollets qui durcissent… Voici les accessoires indispensables qui vont améliorer votre activité…

Utiliser un manchon pendant l’effort

On utilisera des manchons en priorité qu’on soit marcheur, coureur, cycliste ou même joueur de sport collectif. Les manchons font de plus en plus d’adeptes ! On parlera alors de compression du mollet. Il englobe le mollet en entier et s’arrête à la malléole, au niveau de la cheville. C’est le produit le plus utilisé actuellement en France et pour cause : le mollet est le réservoir veineux le plus important dans le bas du corps, c’est donc là que la compression doit être appliquée pour une efficacité maximale. Il est donc utile dans tous les sports où l’athlète doit « courir », de la simple course au football en passant par le tennis par exemple. BV Sport, numéro 1 français de la compression, réalise notamment 80 % de son chiffre d’affaires auprès des runneurs.

Son rôle : il sert à réduire les vibrations musculaires à chaque impact. Les mollets n’auront qu’à penser à la propulsion et subiront moins de traumatismes. Il ne faut pas oublier qu’à chaque contact du pied au sol, quand on court, on renvoie 3 fois le poids de son corps ! Vos mollets vont vous remercier !

Supposons que vous pesiez 75 kg et que vous courriez un marathon : la charge supportée par vos deux pieds serait de 75 kg × 3 fois le poids x 35 000 collisions plantaires (quand on court 42 km).

Attention, ils ne garantissent pas d’aller plus vite mais ils favorisent la résistance et repoussent l’apparition de la fatigue. Mieux : ils minimisent les risques de blessures.

Bien qu’ils soient avant tout destinés aux sportifs, et plus particulièrement aux coureurs et aux cyclistes, les manchons de compression peuvent également aider au quotidien, surtout si vous travaillez debout.

Après l’effort, privilégiez les chaussettes

Lorsque l’effort est terminé, on privilégiera davantage les chaussettes qui englobent le pied et donc la voûte plantaire. La chaussette servira d’éponge veineuse et accélérera le retour veineux, soit la remontée du sang du bas du corps vers la partie supérieure ! Le cœur jouera alors son rôle de filtre et éliminera les déchets dont l’acide lactique.

L’activation du flux sanguin permettra une augmentation de l’apport d’oxygène dans les muscles pour bien récupérer ; même les courbatures seront réduites. Les spécialistes conseillent de porter ces chaussettes dès l’arrêt de l’exercice et durant 12 à 24 heures. Néanmoins, pour les entraînements doux et les coureurs qui ne font pas de compétitions, les porter quelques heures suffit à ressentir les bienfaits.

Quelques précisions utiles sur les manchons et chaussettes de compression

– On choisit toujours sa taille de manchons ou de chaussettes en mesurant son mollet. La mesure doit s’effectuer au lever car les jambes sont, à ce moment-là, moins gonflées.

Les manchons existent aussi pour les cuisses : les cyclistes en raffolent ! La marque Compressport, par exemple, fournit à 8 équipes du Tour de France des jambières de compression pour les longs trajets en voiture entre deux étapes. Voilà pourquoi on conseille de la compression lors de voyages en avion : pour favoriser les échanges sanguins pendant que vos jambes sont inactives.
Des marques comme Compressport (numéro 1 mondial) ou BV sport (numéro 1 français) travaillent en partenariat avec des laboratoires médicaux spécialisés dans la fabrication de contention. Ces fabricants, qui ont le monopole de la compression, se sont lancés dans l’accessoire de bien-être et des compagnies aériennes ont même joué le jeu, comme Air France, Alitalia ou Iberia qui en proposent à leurs passagers.

– Vous n’êtes pas sportif mais vous travaillez debout et vous piétinez toute la journée ? Le manchon peut vous aider à améliorer vos conditions de travail !

Repères Dr Sport

La compression en quelques chiffres :
Le système à compression progressive permet 75 % de retour veineux en plus.
On constate 13 % de toxines en moins quand on utilise des manchons.
+25 % c’est l’amélioration du transport de l’oxygène dans le sang.
-52 % c’est la réduction des dommages musculaires et des inflammations.

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This