L’hiver est à nos portes et on le sait : c’est la saison des plats caloriques qui viennent s’ajouter aux repas de Noël et du Réveillon. Raclettes, tartiflettes… le fromage devient le roi de nos soirées en famille ou entre amis. Mais comment faire lorsqu’on est sportif et qu’on fait attention à son alimentation ? Doit-on forcément mettre entre parenthèses toute vie sociale et refuser les invitations ?

 

Raclette et tartiflette : des recettes similaires

Les puristes crieront au scandale, à raison, mais en un sens la raclette et la tartiflette sont similaires : on y trouve des pommes de terre, de la charcuterie et du fromage. Les produits ennemis des sportifs : gras, sel, glucides…
Le fromage à raclette est généralement à 45 % de matière grasse (357 kcal pour 100 g) tandis que le reblochon qui compose la tartiflette compte 27 % de matières grasses (330 kcal pour 100 g). Ajoutez des patates et de la charcuterie (lardons pour la tartiflette, divers types pour la raclette) et vous avez un plat qui est loin d’être diététique.

La règle numéro 1 du sportif : se retenir

Outre être caloriques, ces plats sont festifs : on les mange en famille ou entre amis. Les repas durent plus longtemps, on parle, on s’amuse… et on en reprend. Il y a donc une règle à respecter : se retenir, se fixer une limite en termes de quantité.
Une autre solution, surtout pour la raclette, est de choisir ce qu’on mange : on va éviter le jambon cru ou encore le saucisson et la rosette (plus gras et plus salés) et on va préférer le jambon blanc et le blanc de poulet ou de dinde. Quitte à en ramener, personne ne vous en voudra d’avoir participé au repas.

La raclette est un plat typiquement hivernal et très calorique qui peut être l’ennemi du sportif. Mais des solutions existent pour ne pas devoir en faire l’impasse.

Apporter des légumes ou changer de recette

Les légumes sont les éternels absents de ces plats et on pense rarement à en ramener. Pourtant rien ne vous en empêche : proposez de faire une salade, apportez des carottes, des poivrons, des champignons… autant de produits plus légers et plus sains qui compléteront votre repas et celui des autres convives.
Si c’est vous qui organisez, pourquoi ne pas chercher sur Internet des recettes un peu différentes ? il en existe beaucoup et permettent de remplacer le fromage traditionnel par du plus léger, les patates par des légumes… Certes, les puristes risquent de râler, mais ils découvriront peut-être une nouvelle manière de manger ces plats hivernaux.

Et le lendemain ? Comment éliminer la raclette et la tartiflette de la veille ?

Vous avez cédé à la tentation et avez opté pour une raclette ou une tartiflette (ou les deux) ? Pas d’inquiétude : on a la solution pour vous remettre sur pied.
Au petit-déjeuner : si on n’a pas faim, on nettoie le foie avec le jus d’un citron dilué dans de l’eau ; si on a faim, on mange des aliments riches en fibres : pain complet, fruits entiers, céréales de type muesli…
Les repas de la journée devront être légers, là aussi riches en fibres (salades, crudités) ou bien à base de soupes pour réhydrater le corps.
Et, bien évidemment, on n’oublie pas de bouger, de faire un peu de sport comme une petite course, un tour à la piscine ou à vélo, quelques exercices… L’important est d’éviter de passer toute la journée sur le canapé !

Repères Dr Sport

Le fromage à raclette est très populaire en France : en moyenne on en consomme, chaque année, entre 800 grammes et un kilo par foyer, une consommation concentrée sur quelques mois.

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This