Une nouvelle étude de grande envergure vient de prouver que les risques liés à une pratique intensive du sport au niveau de la calcification des artères pourraient être infondées.

La calcification des artères : qu’est-ce que c’est ?

La calcification des artères est un processus qui touche essentiellement les personnes âgées, en particulier au-delà des 60 ans. Il est le résultat de plusieurs facteurs parmi lesquels un déficit de vitamine K mais également une alimentation déséquilibrée. Ce processus conduit à la formation de dépôts de calcium dans les artères et les obstrue. Cette obstruction est un paramètre majeur dans le risque de contracter des maladies cardiovasculaires, à l’instar de l’obstruction par accumulation de cholestérol.

Une inquiétude depuis des années

Les chercheurs et les médecins estimaient jusque-là que la pratique intensive du sport, à savoir plus de six heures par semaine, pouvait augmenter le risque de calcification des artères. C’est ce que l’équipe du Centre médical de l’Université sud du Texas a tenté de confirmer avec son étude ayant suivi durant 15 ans 21 758 athlètes masculins âgés de 40 à 80 ans. L’absence de femmes dans cette étude est volontaire.

lesport-intensif-sans-danger-pour-la-calcfication-des-arteres

Un taux élevé de calcification des artères

Leur recherche a fait l’objet d’une publication dans la revue scientifique JAMA Cardiology le 30 janvier 2019, et pour cause : elle viendrait infirmer les craintes des médecins.
Les chercheurs semblent avoir découvert qu’un taux élevé de calcification des artères coronaires est effectivement plus présent chez les athlètes très actifs. Une donnée obtenue lors de l’analyse des résultats des scanners permettant d’obtenir le score calcique, l’un des marqueurs les plus efficaces pour établir le risque de maladie cardiovasculaire, en particulier d’AVC.

Mais pas d’augmentation du risque de mortalité

Si les scores calciques sont élevés, les chercheurs n’ont pas identifié d’augmentation du taux de mortalité, qu’elle soit liée à des accidents cardiovasculaires ou non, chez les sujets de l’étude. Les chercheurs en ont conclu que la pratique intensive en soi n’est pas dangereuse, même en cas de score calcique élevé.

Références

DeFina LF, Radford NB, Barlow CE, et al. Association of All-Cause and Cardiovascular Mortality With High Levels of Physical Activity and Concurrent Coronary Artery Calcification. JAMA Cardiol. 2019;4(2):174–181. doi:10.1001/jamacardio.2018.4628

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This