On résume généralement nos douleurs cervicales par un « J’ai mal au cou ». Comment les prévenir, les soulager et les traiter ? L’expertise de DrSport.

Comment se manifeste une douleur cervicale ?

Appelées aussi cervicalgies, ces douleurs s’apparentent dans la plupart des cas à une raideur au niveau de la nuque qui limite les mouvements du cou. D’autres symptômes peuvent survenir comme des maux de tête, une fatigue oculaire, des fourmillements dans les mains. En cause ? Le vieillissement de la population, mais aussi les mauvaises postures liées à une sédentarisation de plus en plus importante. Le cou représente également un carrefour de plusieurs éléments anatomiques :

  • Le système nerveux (nerfs crâniens, racines cervicales),
  • Le système musculo-squelettique avec des ligaments, des muscles (scalènes ou verniers),
  • L’appareil digestif avec l’œsophage,
  • Le système ventilatoire avec la trachée, phonatoire (cordes vocales) et circulatoire avec des vaisseaux sanguins qui alimentent la tête.

Ainsi, on comprend mieux pourquoi les douleurs ne sont pas toujours liées aux vertèbres, mais constituent un tout et peuvent avoir plusieurs origines :

  • Musculaires avec des contractures,
  • Ligamentaires avec des étirements,
  • Discales soit sous forme de hernie soit de protrusion,
  • Tendineuses sous forme de tendinite,
  • Ostéo cartilagineuse sous forme d’arthrose.

Quelles sont les causes les plus fréquentes des douleurs cervicales ?

  1. Le torticolis,
  2. L’arthrose cervicale courante chez les personnes d’âges mûres,
  3. L’entorse cervicale qui se manifeste après un traumatisme ayant fortement sollicité le cou comme par exemple à la suite d’une chute.

Le diagnostic repose sur l’examen clinique mais une radiographie, une IRM, un scanner ou une prise de sang sont parfois nécessaires selon le contexte.

Comment se soigner ?

Penser que la douleur va disparaître en cessant tout mouvement est une erreur. On peut diminuer ses activités, mais il est indispensable de se détendre surtout si le stress est identifié comme un facteur déclenchant. Vous pouvez prendre des antalgiques comme du Paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens, mais dans tous les cas l’avis d’un médecin est nécessaire si la douleur persiste. Et il est fortement recommandé de consulter son médecin traitant, médecin du sport un un rhumatologue en cas de température, d’altération de l’état général ou de troubles sensitifs.

Pour soulager vos douleurs cervicales, vous pouvez également prendre rendez-vous chez un kinésithérapeute ou un ostéopathe.

En attendant votre rendez-vous, pratiquez des exercices de relaxation respiratoire mais aussi massez la zone avec de l’huile essentielle de gaulthérie qui aide à détendre les muscles. Le chaud reste également une valeur sûre. Appliquez, par exemple, une bouillotte 3 fois par jour pour diminuer les tensions ou tout simplement prenez une douche chaude.

soigner-douleurs-cervicales-sport-soin-massages-kine

Comment prévenir la cervicalgie ?

Adoptez plusieurs gestes quotidiennement :

  • Adoptez une bonne posture au bureau et changer de posture régulièrement,
  • Évitez les torsions (le haut de l’écran doit se situer à la hauteur des yeux, travailler avec un fond d’écran clair pour limiter la fatigue oculaire…),
  • Choisissez bien votre oreiller afin d’aligner la tête et le cou comme si vous étiez debout,
  • Réglez correctement l’appui-tête de votre véhicule.

Pendant la pratique sportive, toujours pensez à la nuque et à son maintien. Ne pas effectuer de mouvements brusques.

  • Pensez aux étirements. Essayez de réaliser celui-ci : ramenez les deux mains derrière la tête puis inclinez la tête vers l’avant. Accentuez ensuite légèrement le mouvement en appuyant sur la tête avec vos mains. Attention, les étirements doivent toujours être effectués en douceur.
  • Renforcez la stabilité de la colonne en réalisant des exercices de musculation.

Douleurs cervicales et pratique sportive

Il faut bien choisir son sport si on a mal au cou. Évitez les sports asymétriques (tennis, golf…), de combats, mécaniques, des sports qui occasionnent des chutes, des sports de force.

Privilégiez, par contre, la natation. Notamment le dos crawlé puisqu’il ne nécessite aucun mouvement de tête. Effectuez également des sports cardio en salle comme le steppeur, le vélo elliptique, le rameur ou la marche à pied.

Le mieux ? Comme toujours, respectez la règle de la non-douleur et adoptez une bonne technique quel que soit le sport.

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This