Vous venez de vous blesser, de vous faire mal ? Vous sentez que c’est musculaire, ligamentaire, tendineux ou même osseux (sauf pour une fracture avec déplacement il faut aller aux urgences), vous pouvez agir de suite pour diminuer la douleur, réduire les dégâts occasionnés, et favoriser – déjà – la cicatrisation afin de réduire la période d’indisponibilité… Il s’agit du protocole GREC, un protocole d’urgence à faire soi-même.

Que veut dire cet acronyme ? Éléments de réponse avec Pierre Dib, médecin du sport.
G pour glaçage, R pour repos, E pour élévation, C pour compression.

Le Glaçage

Que vous ayez une poche de glace ou un sachet de petits pois au congélateur, ça fera le même effet (attention, ne recongelez pas vos petits pois !). Il faut appliquer la glace 15 à 20 minutes sur la zone à travers un ligne humide. Surtout, pas davantage. Pourquoi ? Car les 15 premières minutes, il y a une vasoconstriction qui permet une circulation intense et une cicatrisation plus rapide. Il y aura moins d’œdèmes et donc de saignements. Si on laisse plus longtemps la glace, le corps s’adapte au froid et ça aura l’effet inverse : une vasodilatation.
On peut répéter ce geste 3 à 4 fois par jour dans les premiers temps. Attention aux brûlures : ne pas appliquer directement la glace sur la peau.

Le Repos

Il faut respecter la douleur et mettre le muscle ou l’articulation en cause au repos. On ne soigne jamais le mal par le mal donc on ne force pas. La durée de l’arrêt de l’activité dépendra de la gravité de la blessure. Votre médecin sera de bons conseils. Allez le consulter si, au bout de 3 jours, le mal est toujours là. Pour une entorse de cheville, on peut être arrêté de 7 jours à 6 mois selon la gravité…

homme qui court avec des chaussettes de compression

L’Élévation

Cette position est surtout conseillée pour tout traumatisme du membre inférieur pour éviter œdèmes ou problèmes liés à la circulation sanguine. L’élévation favorisera le retour veineux et donc le drainage. Attention, pas besoin de surélever de 30 centimètres. Le pied doit être au-dessus du plan du genou. Donc dormir avec un coussin sous le pied peut suffire. Pensez également à surélever votre jambe au bureau en position assise. L’idéal pour éviter tout gonflement.

La Compression

C’est elle qui permettra de lutter contre l’œdème. Si on ne draine pas, ça peut fibroser. Par exemple : pour un muscle, il s’effiloche et, à l’image des pointes des cheveux non coupés, il est plus fragile. La compression est donc le point le plus important. Surtout quand il s’agit d’un problème musculaire car la blessure va saigner et il faut faire coaguler. Un hématome dans un muscle, c’est le pire. Ce serait un cercle vicieux si vous ne comprimez pas. Attention, cependant à ne pas faire un garrot. Pour le membre inférieur, on évite d’avoir les doigts de pied bleus. On met une pression autour du membre pour que les saignements ne puissent pas se faire. Vous pouvez effectuer un strapping du membre douloureux, porter des bas ou chaussettes de contention jour et nuit.

Avec le protocole GREC, ayez les bons réflexes en cas de blessures.

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This