La hernie discale est la principale cause de la sciatique chez les 30-55 ans selon le CHU de Reims : elle serait responsable de 95 % des cas de sciatique. En France, près de 150 000 cas sont traités chaque année, que ce soit par chirurgie ou médicalement. Mais une fois la douleur passée, peut-on reprendre le sport ? et, si oui, lesquels et quand ?

 

Qu’est-ce qu’une hernie discale ?

Si les hernies prennent des noms différents, c’est essentiellement lié à leur position au niveau de la colonne vertébrale. Dans les faits, il s’agit de la même pathologie et, dans la plupart des cas, elle survient au niveau des vertèbres lombaires. La colonne vertébrale est néanmoins composée de 24 vertèbres : 7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires ; un disque invertébral se trouve entre chacune d’elles.
Ce disque est composé de l’annulus (un anneau fibreux) et du nucleus (un noyau central). Lorsque l’anneau fibreux se fissure, la substance contenue dans le noyau central déborde à l’extérieur de la colonne vertébrale. C’est ce débordement qu’on appelle une hernie.
La douleur, elle, est provoquée par la compression que ce débordement provoque sur la moelle épinière ou sur une racine nerveuse.

 

Diagnostic et traitement d’une hernie discale

Le diagnostic est assez simple : un scanner du rachis suffit généralement pour identifier la hernie, sa gravité et sa position, après consultation avec le médecin. Le cas échéant, un IRM ou un scanner peuvent compléter le diagnostic, notamment pour prendre la décision du traitement adapté.
La hernie discale est très douloureuse mais est rarement grave. Les traitements médicamenteux sont efficaces dans plus de 90 % des cas : seulement 10 % des hernies nécessitent une intervention chirurgicale.

Certains sports peuvent être pratiqués assez rapidement après une opération au ligament croisé mais il faut être patient : un minimum de six mois de rééducation sont nécessaires avant de pouvoir reprendre le sport comme avant.

Le sport après une hernie discale

Lorsqu’on souffre d’une hernie discale, le principal traitement est le repos. De fait, on pourrait penser que le sport est proscrit… or ce n’est pas le cas. Naturellement, il va falloir réduire la cadence et ne pas tenter de « battre des records » on est en convalescence, ne l’oublions pas. On va donc éviter les sports extrêmes ou encore les sports collectifs.
Si les premières semaines après la guérison sont dédiées au repos, on peut pratiquer la marche nordique dès la 3e semaine, après avis médical bien évidemment.
Le vélo d’appartement est l’idéal pour reprendre du cardio et peut se pratiquer dès la 6e semaine après la guérison, en particulier si la hernie a nécessité une opération. À cette période on peut également réfléchir à faire de la natation, très bonne pour le dos. Attention cependant, la position de la brasse courbe le dos et est donc totalement déconseillée en cas de douleurs, a fortiori avec une hernie.
Pour les runners, par contre, il faudra s’armer de patience : non sans avis médical préalable, le running n’est généralement pas conseillé avant deux mois.

Repères Dr Sport

Environ 150 000 hernies discales sont traitées chaque année en France : 120 000 guérissent avec un traitement médicamenteux et seulement 30 000 nécessitent une opération chirurgicale peu invasive.

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This