Vous avez mal quand vous respirez, quand vous toussez, quand vous vous tournez dans votre lit, quand vous vous levez le matin ? Il est possible que vous ayez une côte fêlée. Vous ne voulez pas vous passer de sport pour autant mais vous ne savez pas vers quelle discipline vous tourner ? Les conseils de Charlotte Rigoni, kinésithérapeute.

Quel sport pratiquer avec une côte fêlée ?

« Cela dépend de la hauteur de la lésion. Les côtes fêlées hautes vont vraiment vous gêner en natation, par exemple, à cause de l’extension du bras. À l’inverse, les côtes fêlées au niveau inférieur seront difficilement compatibles avec un footing, même souple, alors que les côtes hautes le seront beaucoup moins », explique Charlotte Rigoni, kinésithérapeute.
Dans tous les cas, un bon strap costal va protéger et soulager la douleur mais gêner un peu l’ampliation costale (augmentation du volume de la cage thoracique lors de l’inspiration) ; la respiration sera donc plus difficile.
« En résumé, vous pouvez continuer à suer pendant la convalescence mais en version light pour éviter les douleurs », préconise notre experte.

Le top 3 des sports à pratiquer

1) Le vélo est de loin la meilleure discipline quand on a une côte fêlée !

« Mais sur un home-trainer (soit à la maison), c’est à mon sens le plus simple pour rester actif car il n’y a pas d’impacts. Et si c’est réalisé à faible intensité, c’est parfait car ça évite de trop ouvrir les côtes », souligne Charlotte Rigoni. « C’est aussi le bon moyen de se tester pour passer à l’étape 2 : le vélo sur route. Si vous ne souffrez plus en vous levant de votre lit ou en dormant et que pédaler chez vous à forte intensité ne vous fait pas souffrir, alors vous pouvez tenter le vélo sur route mais attention : attendez-vous à sentir davantage d’impacts et de vibrations ! ».

Le vélo d’appartement, soit sur home-trainer, est l’une des meilleures activités sportives à faire lorsqu’on a une côte fêlée.

2) La natation

« À petite dose et seulement si vous ne ressentez pas de douleurs à l’extension du bras », conseille la kiné. « Si vous passez votre vie dans l’eau, n’hésitez pas à varier les plaisirs et à tenter l’aquajogging pour davantage faire travailler les jambes que les bras. Toujours à faible intensité, bien sûr ! »

3) Le footing

« Si vos côtes hautes sont touchées, vous devriez pouvoir trottiner avec modération. Alterner et marche course si vous rencontrez des difficultés respiratoires. »
Mais le meilleur conseil reste quand même de lever le pied pendant les dix premiers jours pour laisser l’os fissuré se ressouder. Et si les douleurs disparaissent, c’est le moment de reprendre votre activité sportive favorite !

Repères Dr Sport

La côte fêlée se diagnostique grâce à une simple radiographie de la cage thoracique. Blessure sans gravité, elle provoque néanmoins des douleurs parfois très importantes qui peuvent durer plusieurs mois. Le seul traitement est le repos couplé avec des antidouleurs et, parfois, des myorelaxants (réducteurs de la tonicité du muscle).

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This