C’est tendance. Le pilates est une méthode d’entretien physique qui a le vent en poupe. Il ne vise pas à rendre plus fort ou plus performant mais à parvenir à un meilleur équilibre entre le corps et l’esprit.


 

Le pilates, à qui s’adresse-t-il ?

Le pilates s’adresse à tout le monde ! Aux hommes et aux femmes de tout âge. A toutes les personnes qui ont besoin de renforcer leur sangle abdominale ou leurs muscles profonds. Aux sportifs, en complément de leur activité, pour gagner en gainage et en souplesse. Mais aussi aux sédentaires qui n’osent pas (plus) faire du sport.

Aucune crainte à avoir, c’est une séance non traumatisante. On se focalise beaucoup sur la respiration et, donc, sur le centrage sur soi. Même les femmes enceintes peuvent s’y mettre car c’est une méthode douce ; en post accouchement, le pilates est le meilleur moyen de rééduquer son périnée et de tonifier sa silhouette.

 

Le pilates, à quoi ça sert ?

A mieux vieillir, à protéger ses articulations, à renforcer la mobilité de ces mêmes-articulations, à allonger et tonifier les muscles.

« Il n’y a aucune contre-indication à faire du Pilates. Il suffit juste de modifier l’intensité de l’exercice en fonction des personnes. On peut adapter chaque posture », explique Mylène Lemoine, kinésithérapeute certifiée Pilates à Metz.

Le pilates : où pratiquer ?

Chez certains kinésithérapeutes certifiés, dans un centre de professionnels de la méthode, dans les salles de sport où les coaches ont suivi la formation.

 

Le pilates : combien ça coûte ?

De 12 à 25 euros, selon les centres. Il existe des tarifs dégressifs selon les forfaits choisis.

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This