Maladie de Haglund : tout savoir, les conseils DrSport

Qu’est-ce que la maladie de Haglund ?

La maladie de Haglund est une maladie dégénérative du tendon d’Achille. Avec le temps, le tendon d’Achille ou calcanéen perd de son élasticité et des micro-ruptures se produisent. Il existe alors des douleurs au niveau du talon lors de la pratique sportive et après l’effort.

Le tendon peut être le siège d’un renflement (nodule) ou de calcification.Le volume du tendon peut apparaître augmenté et être le siège d’un œdème englobant la cheville.

La tendinite peut toucher le milieu du tendon (corporéal) ou son insertion sur le calcanéum.

Pourquoi avons-nous mal au talon ?

En d’autres termes, la maladie de Haglund ou bursite du talon d’Achille est une tendinopathie d’insertion. Il s’agit d’une pathologie de conflit entre le contrefort de la chaussure et la zone d’insertion du tendon calcanéen liée à un angle postéro-supérieur du calcanéum trop saillant.

Quels sont les symptômes et quels sont les examens à pratiquer ?

A l’examen clinique, on retrouve une irritation cutanée douloureuse avec rougeur et gonflements en regard de la partie postérieure du talon. Pour les pathologies d’insertion, nous retrouvons régulièrement la rétraction des gastrocnémiens. L’imagerie (radiographie et IRM) rapporte des anomalies osseuses (coin postéro-supérieur saillant, verticalisation du calcanéum dans les pied creux) mais également de bursite et de tendinopathie d’insertion.

schéma des différences entre un talon en bonne santé et un talon atteint de la maladie de haglund et d'une bursite du tendon d'Achille

Comment soigner la maladie de Haglund ?

Les traitements non chirurgicaux 

Comme pour les tendinites corporéales, le traitement non chirurgical associe le repos, l’adaptation du chaussage, les AINS et le port de talonnettes viscoélastique. Il est également possible de mettre des pansements hydrocolloïdes et de pratiquer des infiltrations. La rééducation doit comporter des étirements de la chaîne postérieure et des gastrocnémiens que le patient doit également réaliser en auto rééducation pendant 20 min par jour.

Les traitements chirurgicaux :

En cas d’échec des traitements précédents, une procédure chirurgicale est proposée. En fonction du tableau clinique, nous proposerons plusieurs techniques.

La résection du coin postéro-supérieur du calcanéum : c’est la technique la plus fréquemment utilisée pour traiter la maladie de Haglund.
La résection doit descendre jusqu’à l’insertion du tendon d’Achille en y associant l’excision de la bourse séreuse rétrocalcanéene. Cette résection se pratique à ciel ouvert ou sous arthroscopie. L’anesthésie proposée est généralement une anesthésie loco-régionale et se pratique en chirurgie ambulatoire. L’immobilisation est de 3 semaines avec une botte spécifique.

L’ostéotomie du calcanéum de type Zadek : il s’agit d’une ostéotomie postérieure du calcanéum. Elle a pour but d’avancer l’angle postéro supérieur du calcanéum. Pour patients souffrant de pieds creux sévères, nous pratiquons généralement cette intervention. C’est une intervention plus lourde et impose une immobilisation de 6 semaines sans appui.

L’allongement de la lame aponévrotique des gastrocnémiens peut être réalisé en cas de rétraction à condition qu’il n’existe pas d’anomalie osseuse ou de lésion tendineuse trop évoluée.

– Il est possible de réaliser d’autres techniques dans la pathologie d’insertion (hors maladie de Haglund). En particuliers, s’il existe une pathologie tendineuse dégénérative avec des ossifications. Notamment chez des patients plus âgés (40 à 60 ans), plutôt sédentaire associée à une surcharge pondérale. Chez ces patients une résection de l’enthésopathie avec réinsertion tendineuse est généralement réalisée. L’immobilisation plâtrée doit être plus ou moins prolongée (4 à 6 semaines ) en fonction de la sévérité des lésions.

Article du  Dr Damien BLOCK, Chirurgien Orthopédique et Traumatologique

Vous n'avez pas encore de compte?

Accédez à la totalité des articles DrSport en créant votre compte
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez nos dernières actualités sport/ santé

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs.