Parce que parfois prendre un comprimé est plus un réflexe qu’une nécessité, l’homéopathie peut-être une bonne alternative aux médicaments classiques en cas de désagrément passager.

Seulement, on a souvent du mal à y voir clair. Alors, on a décidé de tout vous expliquer !

L’homéopathie : 2 notions fondamentales

La loi des similitudes

Cette loi a été mise en évidence et utilisée par Hippocrate. Au 18ème siècle, elle a ensuite été approfondie et mise au point par un médecin pharmacologue allemand, le Docteur S. Hahnemann. Elle établit que « le semblable soigne le semblable ».

La dose infinitésimale

Il s’agit d’une dose hautement diluée.

Vous nous suivez toujours ?

Comment est fabriquée l’homéopathie ?

Après de multiples observations, Hahnemann constate qu’un produit utilisé à dose normale chez un individu sain provoque un trouble. Or, en utilisant ce même produit à très faible dose le trouble peut disparaître. La fameuse « dose infinitésimale » !

Comment s’utilise l’homéopathie ?

  1. Les tubes granules sont faciles d’utilisation et pratiques car ils tiennent dans la poche et prennent peu de place. Ils peuvent donc facilement faire partie de votre trousse d’urgence.
  2. Il est d’usage de ne pas toucher les granules avec les doigts par mesure d’hygiène.
  3. Le principe est de laisser fondre les granules sous la langue.
  4. Il est préférable de les prendre à une heure éloignée d‘un repas et de tout aliment fort en goût (ail, basilic, menthe, café, cigarette …) afin d’avoir la bouche le plus neutre possible et donc de garantir une meilleure efficacité.
  5. Le tube dose (ou dose) se prend en une fois et permet d’instaurer un traitement (« une dose tout de suite ») ou d’intervenir au cours d’un traitement préventif ou chronique (« une dose par semaine »).
  6. Le tube granules, quant à lui, permet de traiter les différentes phases des symptômes. La dilution employée diffère selon la fréquence d’utilisation. On peut prendre entre 3 et 5 granules par prise tout au long du traitement. On dénombre environ 80 granules par tube.

 

homéopathie

Que siginifie « CH » sur mon tube ?

CH signifie « centésimales Hahnemaniennes ».  Il s’agit de l’unité de mesure de la dilution, une des étapes de préparation du médicament.

Les basses dilutions

Les basses dilutions (5CH, 7CH, 9CH) ont une action limitée dans le temps et sont utilisées dans le cas de symptômes ou signes locaux.

> On débutera par 5 granules toutes les heures (phase d’installation), puis 5 granules 3 fois par jour (phase d’état) et enfin 5 granules deux fois par jour (phase d’amélioration), puis l’arrêt. Il est important d’espacer les prises dès l’amélioration des signes.

Les hautes dilutions

Les dilutions hautes (15CH, 30CH) sont plutôt de l’ordre de la maladie chronique et sont souvent l’apanage du médecin homéopathe ou de cas spécifiques.

Ce traitement peut aisément compléter un traitement classique. En effet, la bonne nouvelle c’est qu’il n’y a aucune contre-indication à un traitement homéopathique !

 

Dr Anne Daussan, membre du comité scientifique Dr Sport

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This