Seulement 10 % des randonneurs se serviraient de bâtons, selon Laurent Mathey, distributeur de la marque allemande Leki. Les freins ? La peur d’être encombré, surtout. Pourtant, les bâtons de randonnée – à la différence des bâtons de marche nordique – sont aujourd’hui très compacts afin de ne pas gêner le randonneur, quand il n’en a pas l’utilité.

Utilité des bâtons de randonnée

Les bâtons sont conçus pour être facilement mis dans le sac à dos ou accrochés à ce dernier : quand on ne les utilise pas, c’est comme si on n’en avait pas.

Voici 5 motifs pour vous convaincre de vous équiper :

1. Utiliser des bâtons, c’est comme passer d’une voiture deux roues motrices à une voiture quatre roues motrices : on double les points d’appui ; on améliore sensiblement l’équilibre.

2. Les bâtons sont le meilleur complément des jambes. C’est prouvé : 30 % de l’effort passe par les membres supérieurs, grâce aux bâtons. C’est un avantage indéniable de pouvoir s’aider de ses bras !

3. Les bâtons sont sécuritaires. On constate moins de chutes car, comme au ski, on peut se rattraper grâce aux bâtons. La pose du pied est beaucoup plus sûre.

les bâtons de randonnée permettent d’améliorer l’appui et l’équilibre et ainsi d’avoir de meilleures performances même en cas de randonnées extrêmes comme un Ultra Trail.

4. Les bâtons aident aussi à franchir les obstacles : rivières, rochers, troncs d’arbre, passe boueux…

5. Ils permettent, enfin, d’augmenter la performance. Comme les jambes ne sont utilisées qu’à 70 %, il en reste sous la semelle ; les randonneurs ont assez de ressources pour accélérer. Souvent, ils se prennent au jeu de la compétition et deviennent traileurs. Kilian Jornet est le premier à le reconnaître : en 2017, quand il a perdu l’Ultra Trail du Mont-Blanc face à François d’Haene (qui avait des bâtons), il a vite compris qu’il ne pouvait rivaliser sans…

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This