L’utilisation des ultrasons intervient, depuis de nombreuses années, dans la guérison et la rééducation du sportif.  Cette technique est désormais au cœur des pratiques en médecine et kiné du sport.

Les ultrasons, comment ça fonctionne ?

Majoritairement utilisées par les kinés du sport, les machines à ultrasons permettent de réduire les spasmes musculaires. Également elles réduisent les crampes, les gonflements, la raideur et la douleur. Les ultrasons envoient leurs faisceaux à travers des agents couplant, comme du gel posé à même la peau du patient. Ils diminueront l’influx nerveux sur les zones sensibles grâce aux ondes sonores. Ces ondes sont envoyées en profondeur, elles s’apparentent à des micromassages ciblés.

C’est pourquoi les ultrasons sont régulièrement utilisés sur des entorses, des tendinites, des œdèmes et lors de la rééducation postopératoire chez les sportifs. Par exemple, cette pratique est utilisée à la suite d’une rupture des ligaments croisés du genou ou de certains types de fractures.
Toutefois, cette pratique doit être utilisée sur des surfaces relativement petites et en déplaçant continuellement l’émetteur pour éviter tout risque de brûlure. Les risques de brûlures ou de douleurs vives surviennent dès que les ultrasons sont émis en continu sur un même endroit.

  • Les ultrasons auront tout d’abord un effet antalgique sur la douleur.
  • Ils permettent de décongestionner une zone.
  • Ensuite, leur application aura un effet anti-inflammatoire, notamment en augmentant les flux sanguin et lymphatique.
  • Enfin, ils ont ont un effet cicatrisant.

les-ultrasons-en-tant-que-traitement

Les ultrasons : pas de preuve scientifique de leur efficacité

Cependant, depuis de nombreuses années, certaines études démontrent une inefficacité des ultrasons car aucune réelle preuve scientifique n’a été apportée. Ce manque de preuve scientifique conduit à une méfiance de la part des spécialistes. Ces derniers n’ont pas encore tranché sur la question.
En conclusion, bien que les ultrasons vous procurent une sensation de bien-être et un effet antalgique, ne vous attendez pas à des miracles immédiats uniquement grâce à son utilisation. Pour capitaliser sur ses effets, il faut du temps et de la patience. Et, surtout, les combiner à d’autres pratiques de rééducation tel que le stretching, la balnéothérapie, la cryothérapie ou encore un renforcement musculaire adapté.

(Cet article a été réalisé en collaboration avec Anthony Fischer : TBC coaching, coach sportif de l’humoriste Michel Leeb)

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This