Vous aimez les animaux ? Vous souhaitez pratiquer une activité au grand air ? L’équitation est peut-être le sport qu’il vous faut. Au-delà de la relation privilégiée avec le cheval, l’exercice de ce sport développe les muscles et contribue à travailler son équilibre. Découverte dans les détails des bienfaits de cette discipline. 

Pourquoi choisir l’équitation ? 

C’est un sport à part entière qui se transforme parfois en véritable passion. Certains cavaliers affirment que « le cheval, c’est bon pour le moral ». Si le contact avec la nature est important, la relation complice avec son cheval l’est plus encore. Les équidés sont des animaux très sensibles au stress. Ils permettent, à ceux qui les montent, d’apprendre à gérer leurs émotions et d’appliquer le « ici et maintenant » à chaque instant.  Mais ce n’est pas tout. Monter à cheval, c’est aussi travailler son équilibre, car il faut accompagner et anticiper les réactions de cet animal qui peut manifester sa personnalité à tout moment.

Le bénéfice ? Un corps tonique grâce à un gainage hors pair ! En effet, dès le démarrage, on apprend à travailler le trot et le galop enlevé (en suspension) ce qui sollicite fortement les muscles profonds, les abdominaux, les adducteurs et les dorsaux. En s’exerçant à se tenir bien droit, tout en étant décontracté, on développe un maintien harmonieux ce qui fait dire à certains que l’équitation « est la meilleure école du dos ». 

Prévention des blessures 

La pratique de ce sport exige de la rigueur et de la discipline. Mais elle nécessite, aussi, la connaissance (et le respect) des règles de sécurité afin de minimiser les risques. Les principales blessures survenant en équitation sont en majorité liées aux chutes et aux coups de pied de l’animal. Ces derniers représentent un mécanisme de défense actif destiné à contrer un stimulus négatif. Il est crucial d’enseigner aux chevaux de ne pas recourir à ce genre de comportement tout en sensibilisant les cavaliers sur les situations engendrant cette attitude. De façon générale, même s’il est docile, le cheval reste un animal imprévisible et il convient d’observer quelques règles. 

  • Éloignez-vous le plus possible si vous devez passer derrière le cheval. 
  • Évitez de surprendre l’animal quand vous arrivez près de lui, les effets de peur ou de surprise sont susceptibles de blesser le cavalier. 
  • Ces animaux sont sensibles aux bruits, aux odeurs … et leurs réactions dépendent parfois de ces facteurs. Soyez observateurs afin de les prévoir.
  • Il faut toujours attacher son cheval quand on le prépare, même dans son box.
  • La longe (qui sert à atteler l’animal) ne doit jamais être enroulée autour la main, vous risqueriez de vous faire traîner en cas de mouvement brusque. 

L’équitation et ses types de blessures

Les blessures les plus courantes survenant généralement après une chute se situent au niveau de la tête, des poignets, des chevilles et de la colonne vertébrale. Ces blessures sont pour la plupart du temps des fractures, des entorses ou des contusions. Porter une bombe (un casque) est primordial, quel que soit le niveau de pratique que vous possédez. Cette dernière peut limiter la gravité des blessures en cas d’accident notamment afin d’éviter les traumatismes crâniens.

equitation-bombe-bienfait-blessure

D’ailleurs, saviez-vous qu’il était important d’apprendre à chuter pour limiter l’impact ? Il est, par exemple, préférable d’utiliser ses avant-bras plutôt que les poignets pour amortir la chute. On apprend aussi à ne pas enfoncer trop son pied dans l’étrier pour ne pas être bloqué en cas de chute et risquer de se faire traîner. 

La vérification régulière du matériel est indispensable. Une mauvaise manipulation peut donner lieu à une blessure, qu’elle se situe chez vous ou chez l’animal. Enfin, comme dans tous les sports, pensez à bien vous échauffer en compagnie de votre équipier ! 

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This