Lorsqu’on parle d’échographie, le plus souvent c’est qu’un heureux événement est prévu. Mais loin de se cantonner aux analyses prénatales, l’échographie est un atout majeur pour l’ensemble des médecins, y compris les médecins du sport. Quelles sont les indications de l’échographie en médecine du sport, autrement dit, dans quels cas une échographie est réalisée en médecine sportive ? DrSport vous dit tout.

Qu’est-ce qu’une échographie ?

L’échographie permet de « voir » l’intérieur du corps, et surtout les structures molles (muscles, tendons), un peu à l’instar des rayons X utilisés en radiographie pour les structures dures (os). Mais l’échographie est bien différente : elle utilise les ultrasons.

C’est donc un examen totalement sans danger (raison pour laquelle elle est utilisée lors des grossesses). Il ne présente aucune contre-indication, aucun risque d’allergie (sauf si un produit est utilisé en complément). Il ne nécessite pas d’anesthésie ou d’hospitalisation (sauf cas particuliers). C’est également un examen très peu cher.

Pour « visualiser » l’intérieur du corps, et donc la blessure, le professionnel en charge de l’examen va être aidé par le système de visualisation qui va traiter l’information. Le principe est celui du sonar : les ondes des ultrasons se heurtent aux divers tissus qui sont renvoyées vers la sonde qui est à la fois émetteur et récepteur. Ces retours d’ultrasons sont appelés « échos », ce qui donne le nom à l’examen. La machine analyse ainsi ces réverbérations et renvoie une image que le médecin peut interpréter.

Quelle est son utilité en médecine sportive ?

L’échographie permet de visualiser l’ensemble des structures du corps humain, en particulier les structures musculo-squelettiques. Ce sont elles qui subissent la très grande majorité des blessures lors des activités sportives.
Le médecin peut donc identifier des blessures musculaires ou articulaires, des déchirures de ligaments… avec une précision très utile : en temps réel et de façon dynamique. Contrairement aux rayons X ou à l’IRM, qui sont des examens statiques, le médecin peut utiliser la sonde pour voir sous tous les angles l’endroit de la blessure… mais surtout il peut le voir en mouvement si besoin.
Cette particularité, couplée à son innocuité, permet à l’échographie d’être un allié non seulement durant le diagnostic mais également durant le traitement en cas de manipulations internes ou d’interventions.

 

examen medical echographie pour blessure sportive

 

Comment se déroule une échographie ?

L’échographie ne nécessite généralement aucune préparation particulière (dans le cas contraire on vous le précisera) et vous n’aurez pas besoin de vous déshabiller complètement : le spécialiste n’a besoin que d’avoir accès à la partie où se trouve la supposée blessure.
Un gel peut être utilisé : il permet de faciliter la transmission des ondes ultrasons et donc l’examen. Il peut vous être demandé de faire des mouvements, de retenir votre respiration ou d’autres actions permettant une meilleure visualisation de la zone à analyser.
L’examen dure entre 10 et 30 minutes ; le spécialiste commente généralement les images en direct, vous donne quelques explications et envoie son analyse à votre médecin traitant.

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This