Les plus de 60 ans représentent près du quart de la population française (22 %). Et un Français sur deux âgé de 65 ans s’aménage un moment de détente sportif chaque semaine, selon une étude de santé publique en gérontologie. Alors, comment s’y mettre ? Voici quelques conseils à nos amis seniors.

 

Vous n’avez jamais pratiqué de sport ? Rassurez-vous, il n’est jamais trop tard pour bouger ! L’idée est de renforcer votre condition physique et donc votre capacité cardiaque. Mais aussi, à l’aide de gymnastique douce, de travailler le stretching et la mobilité de vos articulations.

Les bienfaits du sport après 60 ans : ils sont multiples.

Bien vieillir : ralentissement du processus de vieillissement des cellules.
Réduction de vos douleurs de type articulaires.
– Entretien physique et estime de soi.
Amélioration de la circulation sanguine.
– Contribution à la baisse du « mauvais cholestérol ».
Réduction du stress.
– Amélioration de la qualité de vie.

Le secret ? La régularité ! Deux à trois séances par semaine seront nécessaires pour améliorer votre quotidien.

Attention, toutefois : il y a quelques précautions à prendre, surtout chez les débutants. Il convient d’éviter les compétitions et les efforts traumatisants, en particulier au début ; faites-vous conseillez pour bien vous équiper ; buvez beaucoup, on se déshydrate plus vite avec l’âge. Et, bien sûr, consultez votre médecin pour qu’il vous donne son feu vert.

Les activités sportives portées, comme le vélo ou l’aquagym, permettent de réduire les traumatismes et de réaliser des efforts doux

Le Top 5 des sports à pratiquer après 60 ans

Quelle discipline choisir ? Voici les conseils d’Agathe Klein, coach sportive et experte en nutrition chez Enos Énergie Saine :

1. Le vélo

C’est un sport porté où vous ne faites que des mouvements circulaires non traumatisants.

Les plus du vélo : renforcement des muscles du bas du corps et travail cardiovasculaire.

2. L’aquagym

Elle permet de faire travailler le cœur tout en assurant un maintien dans l’eau.

Les plus de l’aquagym : cette activité a un effet drainant de l’eau sur les tissus adipeux et permet une microstimulation pour faciliter la circulation sanguine.

3. Le tai chi 

Il permet de réaliser des mouvements doux et sans impact traumatisant ; les muscles dorsaux, les bras et les épaules sont sollicités de manière douce.

Le plus du tai-chi : associées à une respiration ventrale, ce type de gymnastique douce est efficace pour renforcer la sangle abdominale.

4. La natation

Il permet de travailler les capacités cardiaques et musculaires de manière non traumatisante car le corps est porté dans l’eau.

Le plus : préférez la nage sur le dos afin d’éviter les tensions lombaires ou cervicales provoquées par une brasse mal exécutée.

5. La marche nordique

Marcher seul ou en groupe sollicite le muscle cardiaque à faible intensité.

Le plus de la marche nordique : peu de risques de blessures mais pensez à vous faire conseiller sur l’utilisation des bâtons.

 

Voilà, il n’y a plus qu’à… C’est le moment de vivre en mouvement !

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This