Les championnats du monde aviron indoor (aviron d’intérieur) commencent aujourd’hui et jusqu’au 8 février à Paris. L’occasion pour nous de vous parler de ce sport qui se pratique sur un rameur. Il s’agit d’un appareil de cardio-training se classant dans la catégorie des ergomètres. Conçu initialement pour permettre aux athlètes de s’entrainer par mauvais temps ou en hiver, il est aujourd’hui plébiscité par le grand public pour ses bienfaits. DrSport vous dit tout sur cette activité qui reproduit les mouvements de l’aviron, mais au sol !

Le rameur un des sports les plus complets

Cette activité fait travailler à la fois les muscles du haut du corps (biceps, deltoïdes, épaules, lombaires, muscles abdominaux) qui tirent le manche et ceux du bas du corps (fessiers, quadriceps, ischios-jambiers, mollets) grâce à son siège coulissant. Grâce à l’amplitude du mouvement, il développe la musculature tout en longueur. On retient que près de 90% des muscles du corps sont sollicités.

Les autres bénéfices du rameur :

  • Muscle le cœur
  • Améliore le souffle
  • Augmente l’endurance physique
  • Renforce le dos
  • Galbe la poitrine (pour vous mesdames)
  • Favorise la souplesse et la mobilité articulaire
  • Affine la silhouette

Cet appareil sportif est idéal pour se débarrasser des graisses

Une séance de rameur est gourmande en calories !
Une heure à forte intensité peut vous faire dépenser jusqu’à 800 calories* grâce à l’association du cardio-training et de la musculation.
A noter que pour utiliser le maximum de muscles, il faut adopter la bonne technique et surtout perfectionner son geste.
On peut aussi ajuster la résistance de l’appareil pour ne travailler qu’une partie des muscles du corps.
Les résultats apparaissent au bout de quelques mois de pratique à raison de deux fois par semaine minimum.

femme-pratiquant-du-rameur-en-salle

Existe-t-il des contre-indications à la pratique du rameur ?

A la différence d’un tapis de course, le rameur est un sport en décharge (intéressant pour les genoux, cheville, le dos ou les hanches) les risques de blessure sont donc moindres.
Toutefois, une bonne position d’utilisation est indispensable pour bien répartir l’effort et ne pas se faire mal au dos (si on rame les bras pliés par exemple).
L’idéal ? Se faire accompagner par un coach lors des premières séances pour adopter la bonne posture. Ceux qui souffrent des hanches, des épaules ou des genoux prendront conseil auprès d’un médecin avant de ramer afin de limiter tout risque de blessure.

Info en + de DrSport : L’aviFit est une variante de l’aviron indoor, c’est un cours collectif dispensé en musique composé d’enchainements de mouvements très variés. Ludique et dynamique, cette activité se rapproche des tendances du monde la forme. Attention, on ne peut le pratiquer qu’au sein des clubs d’aviron.
Tout savoir sur le site de la fédération française d’aviron.

*ce chiffre varie en fonction de l’intensité, de l’âge, du poids, de la taille

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This