L’aquabike est à la mode mais est-ce vraiment efficace ? Idéal pour affiner sa silhouette ou se remettre d’une blessure, l’aquabike fait travailler le cardio, élimine la cellulite et dope la circulation sanguine. Découvrez 5 bienfaits du pédalage dans l’eau !


1. L’aquabike combat la cellulite

L’aquabike permet de modeler et tonifier votre corps. L’action drainante de l’eau élimine la peau d’orange. Les effets du palper-rouler de l’eau sont remarquables au bout de quelques semaines seulement.

 

2. L’aquabike favorise la circulation sanguine

Vous êtes sujets aux jambes lourdes ? L’aquabike lutte efficacement contre la rétention d’eau, toujours grâce à l’action drainante de l’eau et à la pression hydrostatique.

 

3. L’aquabike affine la silhouette

On dépense 10 fois plus d’énergie en pédalant dans l’eau que sur un vélo traditionnel. L’aquabike agit sur les muscles en profondeur. De plus, si les exercices sont bien faits (avec le bassin en rétroversion, notamment), on travaille le gainage abdominal et le renforcement des cuisses. Des exercices de renforcement des bras peuvent être ajoutés, ce qui permet un travail complet. Et en 45 minutes, on brûle entre 300 et 500 calories en fonction des efforts fournis ! Ce n’est pas rien…

 

4. L’aquabike fait travailler le cardio

En musique, ça pulse en aquabike ! Le cœur bat environ 10 % moins vite que sur un vélo traditionnel. Mais les graisses sont brûlées plus rapidement. N’est-ce pas ça qui compte ?

 

5. L’aquabike préserve les articulations

L’aquabike limite le risque de blessures ; une activité idéale comme sport dit « de reprise », quand on soigne une blessure. Car dans l’eau, le corps est porté et on ne ressent qu’une partie de notre poids réel.  Pédaler dans l’eau, c’est doux et non traumatique, pour les articulations. Idéal, aussi, pour les personnes en surpoids ou pour les femmes enceintes.

 

Alors, séduit(e) ?

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This