Tendinite ou tendino-bursite du moyen fessier

Tendinite ou tendino-bursite du moyen fessier
Cette blessure n'est pas inquiétante. Vous pouvez suivre nos conseils ci-dessous.

Qu’est-ce qu’une tendinite ou tendino-bursite du moyen fessier?

La tendinite du moyen fessier (ou tendinopathie de la hanche ou bursite trochantérienne) est une pathologie assez fréquente qui se traduit par une douleur à la face externe de la hanche survient souvent, après un effort, mais aussi à la marche ou à la station debout prolongée.
C’est une inflammation d’un ou de plusieurs tendons (qui relient les muscles aux articulations osseuses et transmettent aux os la force produite par les muscles afin de produire le mouvement des articulations) au niveau de la hanche suite à des mouvements répétés.
Les troubles tendineux sont des troubles qui provoquent un mauvais fonctionnement de deux types de tendons:
1)Les tendons sans gaine synoviale, on parle alors de tendinite.
2)Les tendons avec une gaine synoviale, on parle alors de ténosynovite.
La structure d’un tendon ressemble à celle d’une corde formée de fibres lisses et résistantes. 
Les mouvements répétitifs ou prolongés, les efforts soutenus, une mauvaise posture ou le maintien prolongé d’une même position, les vibrations ou un stress mécanique localisé peuvent tous provoquer une déchirure des tendons, à la manière d’une corde qui s’effiloche.
Ces changements déclenchent une réaction inflammatoire localisée du tissu.
Avec le temps, les tendons enflammés s’épaississent, deviennent bosselés et prennent une forme irrégulière.
La bursite ou hygroma (à ne pas confondre avec la tendinite) correspond à l’inflammation d’une ou plusieurs bourses séreuses. 
Les bourses séreuses sont de petites “poches”, limitées par des membranes, remplies de liquide synovial (liquide transparent et visqueux à l’aspect de blanc d’œuf cru) qui a pour rôle la lubrification des articulations diminuant les frottements entre les surfaces de l’articulation en favorisant le glissement des cartilages et en évitant les échauffements produits.  
Servant de coussinets entre deux structures musculo-squelettiques (autour des articulations, entre deux tendons, entre la peau et un tendon, ou entre un os et un tissu autour des articulations, entre les tendons et les os) Les bourses articulaires  protègent les articulations contre les pressions. 
La bursite représente la pathologie des bourses séreuses la plus fréquemment rencontrée.
Elle ne doit pas être confondue avec un épanchement de synovie qui est intra-articulaire (les bourses séreuses se trouvent à l’extérieur de la capsule articulaire).
Le plus souvent bénigne, elle peut s’aggraver si le membre atteint n’est pas mis au repos.
Les tendinopathies des muscles fessiers intéressent principalement le tendon du moyen fessier voire celui du petit fessier.
Les fesses sont constituées principalement du muscle fessier qui est composé de trois couches:
-Le grand fessier: en superficie.
-Le moyen fessier: sur le côté, en dessous du grand fessier, est un des muscles qui rattache la jambe au tronc.
Ses tendons de ces muscles s’insèrent sur le grand trochanter, qui est le relief palpable situé la face latérale haute de la cuisse à l’extérieur de la hanche.
Stabilisateur latéral du bassin lors de l’appui unipodal (sur un pied), il est abducteur de la cuisse sur le bassin et rotateur de la jambe.
L’action du moyen fessier s’oppose à celle exercée par les muscles piriforme, jumeaux inférieur et supérieur, obturateur interne et obturateur externe et du muscle carré fémoral.
Sa paralysie est responsable d’une démarche en canard.
Il est impératif pour l’équilibre à la marche
La bourse péri-trochantérienne permet le glissement des tendons fessiers par rapport au tissu fibreux en regard du trochanter appelée bandelette du fascia lata.
-Le petit fessier: en profondeur est peu développé.
Ces muscles relient le bassin au fémur.
Ils sont impliqués dans l’équilibre et la rotation du bassin et permettent les mouvements des cuisses et des jambes.
En cas de lésion du tendon du moyen fessier, il y a une réaction inflammatoire entraînant un épaississement de la bourse de glissement appelé bursite.

Comment apparaît une tendinite ou tendino-bursite du moyen fessier?

Elle résulte souvent:
-D’un impact direct à la hanche soit par une chute sur le côté, un coup sur un meuble ou au sport.
Il faut qu’il y ait eu une compression prolongée ou une intensité importante pour ainsi irriter la bourse.
-De mouvements répétés lors de la course, la marche, le vélo ou les arts martiaux qui peuvent aussi conduire à une irritation de la bourse. 
-D’une différence de la longueur des jambes.
-D’une infection ou une tendinite calcifiante à la hanche qui peut entraîner le développement d’une bursite à cette articulation.

Quels sont les symptômes?

1)La douleur:
-Peut se situer dans la fesse, sur le côté au niveau du trochanter, et éventuellement à la racine de la cuisse en avant. 
-Peut s’étendre sur la portion extérieure et descendre vers le genou et la cheville.
-Peut être bilatérale.
-Survient en mise en charge et s’accentue lors de la marche prolongée, de la montée et descente d’escaliers, la position debout prolongée, la position assise prolongée, la position sur le côté pour dormir, le lever d’un siège et certains changements de direction.
-Peut être assez forte pour réveiller la nuit.
2)Un gonflement en raison de l’augmentation de liquide dans la bourse.
3)Une rougeur et une sensation de chaleur peuvent même s’en suivre provoquées par l’inflammation ou par une infection de la bourse. 
4)Une boiterie qui incite le patient à soulager son appui avec une canne, parfois obligatoire en raison d’une faiblesse musculaire.
L’interrogatoire recherche des antécédents chirurgicaux des hanches.
A l’examen, il existe plusieurs manœuvres de provocation des douleurs:
-L’appui monopodal du côté douloureux pendant 1 minute peut reproduire les douleurs.
Si le tendon est rompu, la mise en charge unipodale n’est pas possible.
-La palpation (douleur exquise) des facettes du grand trochanter au niveau de l’insertion du moyen fessier sur le fémur permet de préciser la douleur : moyen fessier, fascia lata, petit fessier.
La douleur est accentuée à la contraction du moyen fessier contre résistance.
-L’abduction de la hanche contre résistance peut reproduire les douleurs.
-La manœuvre de dérotation contrariée lorsque la hanche est fléchie en rotation interne est un autre signe.
Enfin, la mobilité de la hanche est généralement normale de même que l’examen neurologique.

Encore plus de contenus Santé/Sport

Que pensez-vous de notre service ?

Nous souhaitons constamment améliorer notre service et pour cela nous avons besoin de vous !
Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs.