Lyse isthmique ou spondylolisthésis

Lyse isthmique ou spondylolisthésis
Cette blessure n'est pas inquiétante. Vous pouvez suivre nos conseils ci-dessous.

Qu’est-ce que la lyse isthmique?

La lyse isthmique correspond à une fissure ou une fracture de fatigue (qui peut-être bilatérale) de l’isthme (structure anatomique du rachis lombaire séparant les articulations supérieures et inférieures des vertèbres lombaires) le plus souvent au niveau de la 5ème vertèbre lombaire.
Les 5 vertèbres lombaires (de L1 à L5) sont les vertèbres de la partie caudale de la colonne vertébrale situées entre les vertèbres thoraciques et le sacrum.
Elles forment une courbure antérieure appelée lordose.
Ce sont les vertèbres les plus robustes car elles supportent le poids de tout le haut du corps.
Elles permettent des mouvements importants de flexion et d’extension, des mouvements de flexion latérale limités, et des rotations discrètes.
La vertèbre lombaire la plus caudale s’articule avec le sacrum pour constituer la charnière lombo-sacrée, jonction entre la partie mobile et la partie fixe de la colonne.
Elles présentent la structure générale des vertèbres mais avec des caractères spécifiques.
Chaque vertèbre lombaire possède la même structure de base:

  • Le corps (partie ventrale) est volumineux et solide: il porte le poids de l’axe squelettique.
  • L’arc vertébral (partie dorsale) entoure le foramen vertébral.
  • Le foramen vertébral triangulaire constitue la partie centrale et creusée de la vertèbre traversée par la moelle épinière jusqu’à L2 (en dessous les nerfs spinaux forment les “racines de la queue de cheval”).
  • Les processus transverses appelés « costiformes » sont dirigés en dehors.
  • Le processus épineux est massif et trapu.
  • Le corps vertébral est réniforme.
  • Les processus accessoires situés à la face postérieure de la base de chaque processus transverse de chaque vertèbre lombaire servent à l’insertion du muscle intertransversaire médial des lombes.

Les vertèbres lombaires ont un rôle:

  • De soutien et de protection: elles participent au soutien de la tête et à la protection de la moelle épinière.
  • Dans la mobilité et la posture: elles permettent de préserver la posture du tronc et ainsi maintenir la position debout.

La structure des vertèbres permet de nombreux mouvements comme les mouvements de torsion du tronc, de flexion du tronc ou encore de traction.
Le plus souvent asymptomatique, la lyse isthmique peut cependant évoluer vers un spondylolisthésis (glissement d’une vertèbre lombaire vers l’avant et vers le bas par rapport à la vertèbre située juste en dessous et entraînant avec elle tout le reste de la colonne vertébrale), qui peut être responsable de douleurs spécifiques.
Il existe 3 stades de lésion de l’isthme:
1)La fissure.
2)La lyse (fracture).
3)Le spondylolisthésis (glissement).
La lyse isthmique touche entre 4 et 8 % de la population.

Comment apparaît une lyse isthmique?

L’isthme est normal chez la grande majorité des enfants.
La lyse survient au cours de l’enfance, après approximativement 8 ans, à la suite de contraintes de cisaillement dues à la croissance et à l’acquisition de la marche ou très rarement d’un traumatisme.
La pratique de certains sports (en particulier la gymnastique, le soulèvement de poids lourds et la natation) sont reconnus comme facteurs de risques.
Une fragilité osseuse génétique a été reconnue dans certains groupes ethniques comme les Indiens d’Alaska.
Il existe trois types de spondylolisthésis correspondant à trois causes différentes:
1)Le spondylolisthésis lombaire par lyse isthmique est dû à la répétition de contraintes mécaniques sur la colonne vertébrale.
Il est secondaire à la fracture de l’isthme, le pont osseux reliant une vertèbre à l’autre. La cinquième et dernière vertèbre lombaire (L5) est la plus souvent touchée.
Le disque entre les deux vertèbres s’écrase et diminue de hauteur : on parle de discopathie associée.
2)Le spondylolisthésis lombaire dégénératif ou spondylolisthésis arthrosique est secondaire à l’apparition d’une arthrose des articulations.
3)Le spondylolisthésis lombaire dysplasique, plus rare, d’origine congénitale est secondaire à une malformation de la dernière vertèbre lombaire dont l’isthme est anormalement allongé

Quels sont les symptômes?

1)Au stade de la lyse isthmique, la grande majorité des patients ne présentent aucun symptôme tout au long de leur vie.

  • La fracture de fatigue ne consolide pas.
  • Le glissement ne s’aggrave pas.
  • Aucune douleur particulière n’apparaît.

De nombreuses personnes vivent ainsi avec une lyse isthmique sans le savoir, y compris des sportifs.
2)Si le spondylolisthésis s’aggrave, des symptômes peuvent apparaître dès l’adolescence ou au cours de l’âge adulte:

  • Des lombalgies basses soulagées par une position penchée en avant et aggravées par une position penchée en arrière.
  • Une raideur.
  • Une rétraction des muscles ischio-jambiers.
  • Une sciatique (douleurs du nerf sciatique le long des jambes) lorsque le nerf sciatique est comprimé et une cruralgie.
  • Une claudication neurogène à la marche d’évolution progressive.
  • L’obligation de s’arrêter après une certaine distance parcourue.
  • Des paresthésies (troubles du sens du toucher), comme des engourdissements ou des fourmillements.
  • Des paralysies partielles ou complètes: sensation de lâchage du genou, impossibilité de marcher sur la pointe ou le talon du pied, impression d’un pied qui racle le sol à la marche… La pression exercée sur la racine nerveuse peut conduire à des lésions irréversibles avec comme conséquence ultime la paralysie complète.
  • D’un syndrome de la queue de cheval (graves troubles neurologiques associés à des troubles urinaires).

Encore plus de contenus Santé/Sport

Que pensez-vous de notre service ?

Nous souhaitons constamment améliorer notre service et pour cela nous avons besoin de vous !
Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs.