Elongation musculaire des adducteurs

Elongation musculaire des adducteurs
Cette blessure n'est pas inquiétante. Vous pouvez suivre nos conseils ci-dessous.

L’élongation des adducteurs est un étirement des ces muscles de la face interne de la cuisse au delà de leur capacité élastique.

Qu’est-ce qu’une élongation?

Prenez un élastique, tirez le à son maximum: si vous continuez il va s’effilocher avant de rompre.
Pour un muscle l’élongation musculaire correspond à la période où il s’effiloche avant la rupture.
L’élongation musculaire est une micro-lésion qui affecte l’élasticité du muscle, suite à un effort intense.
Il s’agit de la blessure musculaire la plus fréquente chez les sportifs.
Située entre la contracture et la déchirure musculaire (qui est une complication de l’élongation), elle est provoquée par un allongement des fibres musculaires au-delà de leur élasticité créant ainsi plusieurs fissures.
Elle survient principalement au mollet ou à la cuisse et se déclenche en général rapidement après le début d’un effort.
Il existe différents stades de lésions et plusieurs classifications, nous vous en proposons deux:

En fonction de la nature du traumatisme musculaire:

Traumatisme extrinsèque (par compression externe).

  • La contusion (ou béquille): il s’agit d’un écrasement du muscle sans rupture fibreuse.
  • L’attrition ou écrasement du muscle avec dilacération et hématome qui nécessite la chirurgie et un repos de plusieurs mois.

Traumatisme intrinsèque (le sportif s’est fait mal tout seul).

  • La crampe ou contracture ou courbature: il s’agit d’une contraction involontaire, douloureuse et invincible d’un muscle ou de muscles.
  • L’élongation: elle est due à un étirement des fibres musculaires au delà de leur propriétés élastiques.
  • Le claquage ou déchirure ou rupture représente une déchirure d’un nombre de fibres musculaires plus ou moins grand voire de tout le muscle.

En fonction des examens complémentaires notamment l’échographie en plusieurs stades:

  • Stade 0: atteinte réversible des fibres musculaires sans atteinte du tissu de soutien qui nécessite un repos de quelques heures.
  • Stade 1: atteinte irréversible sans atteinte du tissu de soutien qui nécessite un repos de quelques jours.
  • Stade 2: atteinte irréversible avec atteinte du tissu de soutien qui nécessite un repos de 10 à 15 jours.
  • Stade 3: atteinte d’un grand nombre de fibres musculaires avec atteinte du tissu conjonctif de soutien et hématomes qui nécessite un repos de 4 à 12 semaines.
  • Stade 4: rupture partielle ou totale d’un muscle qui nécessite un repos de 12 à 18 semaines.

Comment apparaît une élongation?

Si, au cours d’un effort physique, l’échauffement est insuffisant ou l’on force trop sur certains muscles, certaines fibres musculaires sont alors plus sollicitées que d’autres pour répondre au mouvement. Il en résulte un phénomène d’étirement anormal des fibres au-delà de leur capacité élastique générant des micro-lésions musculaires. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une rupture des fibres, l’élongation est une blessure très proche de la déchirure musculaire mais moins grave.

Quels sont les symptômes?

  • La douleur musculaire brutale mais modérée, survenant au niveau de la jambe dans 95 % des cas, au cours d’une activité physique ou, plus rarement, dans les deux heures après l’effort. Elle disparaît généralement pendant le repos pour revenir au cours des exercices suivants et se manifeste à la contraction ou à l’étirement et à la palpation du muscle.
  • L’absence de modification observée à l’oeil sur le muscle: il n’est pas gonflé et est plus ou moins dur et sensible au toucher.
  • L’absence d’ecchymose visible.

Encore plus de contenus Santé/Sport

Que pensez-vous de notre service ?

Nous souhaitons constamment améliorer notre service et pour cela nous avons besoin de vous !
Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs.