Douleur d’origine discale

Douleur d’origine discale
Cette blessure n'est pas inquiétante. Vous pouvez suivre nos conseils ci-dessous.

Qu’est ce qu’une douleur d’origine discale?

La douleur d’origine discale peut être due à une saillie plus ou moins importante du disque articulaire entre deux vertèbres contre la moelle épinière ou un nerf.
Elle peut donner des douleurs neurologiques dans un territoire variable selon la localisation de l’anomalie discale.
La colonne vertébrale est constituée de 33 vertèbres reliées entre elles pour former un axe en forme de double S. 
De la partie supérieure à la partie inférieure on trouve:
-7 vertèbres cervicales.
-12 vertèbres dorsales composant le rachis dorsal, plus rigide (du fait des disques intervertébraux et que le rachis dorsal soit totalement solidaire de la cage thoracique) que le rachis cervical ou le rachis lombaire. 
Seule la rotation du rachis dorsal est libre.
-5 vertèbres lombaires.
-5 vertèbres sacrales soudées entre elles pour former le sacrum.
-4 vertèbres coccygiennes soudées entre elles pour former le coccyx
Chaque vertèbre a la même constitution de base:
-Le corps, partie ventrale, est volumineux et solide et porte le poids de l’axe squelettique.
-L’arc vertébral, partie dorsale, entoure le foramen vertébral.
-Le foramen vertébral constitue la partie centrale et creusée de la vertèbre. 
L’empilement des vertèbres constitue le canal vertébral, traversé par la moelle épinière.
Entre les vertèbres mobiles, les 23 disques intervertébraux, composés à 80 % d’eau, se  régénèrent durant le sommeil en phase allongée.
Ils sont composé de deux parties:
-L’anneau fibreux périphérique fixateur composé de lamelles fibro-cartilagineuses insérée dans les corps vertébraux.
-Le nucleus pulposus central amortisseur forme une masse gélatineuse, transparente, très élastique attachée à l’anneau fibreux, positionnée vers l’arrière du disque.
L’épaisseur des disques intervertébraux varient en fonction de leurs localisations: plus minces (de 3 à 4 mm) dans la zone thoracique, moyens (de 5 à 6 mm) entre les vertèbres cervicales, plus épais (de 10 à 12 mm) dans la zone lombaire.
Ils ont un rôle:
-D’amortisseur des chocs et des pressions de la colonne vertébrale.
-Dans la mobilité et dans la flexibilité entre les vertèbres.
-Dans la cohésion et la consolidation de la colonne vertébrale et des vertèbres entre elles.
Les disques vertébraux peuvent être à l’origine de différentes pathologies:
-Des maux de dos localisés: cervicalgies, dorsalgies, lombalgies. 
-Des sciatiques: douleurs partant du bas du dos et se prolongeant dans la jambe dues à une compression du nerf sciatique.
-Des névralgies cervico-brachiales qui sont des douleurs qui partent de la nuque et irradient dans le bras.
-De l’arthrose: usure du cartilage protégeant les os des articulations.
-Des hernies discales, soit l’expulsion à l’arrière du nucleus pulposus du disque intervertébral, par usure de ce dernier, ce qui comprime la moelle épinière ou le nerf sciatique.

Comment apparaît une douleur d’origine discale?

La douleur résulte d’une anomalie comme:
-Un geste mal effectué.
-Une mauvaise posture.
-Une zone du corps trop faible.
-Un déséquilibre musculaire.
-Une trop forte sollicitation.
Un quart de la longueur de la colonne vertébrale correspond aux disques intervertébraux qui s’aplatissent au niveau des points de compression.
Les facteurs aggravants peuvent être:
-L’âge.
-Les activités professionnelles ou sportives nécessitant le port de charges lourdes usent les disques notamment au niveau des lombaires.
-La déshydratation.
-L’insuffisance d’apport en oxygène.
-La mauvaise évacuation du dioxyde de carbone favorisant le dessèchement et le vieillissement du disque intervertébral ce qui augmente alors la perte des propriétés d’amortissement du disque et sa détérioration progressive entraînant une discopathie dégénérative.
-Certaines maladies dégénératives (arthrose, hernie discale).
-Les maladies inflammatoires et infectieuses peuvent également engendrer une inflammation du disque intervertébral.
-La sédentarité.
-Le sport à outrance.
-Les contraintes mécaniques au travail, à la maison ou en voiture.

Quels sont les symptômes?

-La douleur après un effort précis ou répété peut provoquer un lumbago ou une lombalgie.
Si la douleur a lieu le jour, elle est certainement mécanique.
Si la douleur est plus intense la nuit, elle est sûrement inflammatoire.
Elle peut se situer également au milieu du dos ou au niveau cervical.
-L’examen du rachis peut retrouver:
-Une attitude antalgique en flexion ou inclinaison latérale.
-Une limitation des mouvements de flexion mesurée par la distance doigts-sol.
-Une contracture musculaire paravertébrale.
-Un point douloureux électif à la pression d’une épineuse.
-Des pincements au niveau des disques cervicaux.
Les signes neurologiques doivent systématiquement être recherchés:
-Moteurs.
-Sensitifs.
-Vésico-sphinctériens.
-Abolition d’un ROT (réflexe ostéo-tendineux).

Encore plus de contenus Santé/Sport

Que pensez-vous de notre service ?

Nous souhaitons constamment améliorer notre service et pour cela nous avons besoin de vous !
Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et d'améliorer l'expérience de nos utilisateurs.