La vitamine D, qu’est-ce que c’est ? Réponse avec Sarah Vandeweghe, naturopathe.

« C’est une vitamine mais aussi une hormone. À savoir : il y a plusieurs formes de vitamines D. Celle qui nous intéresse, c’est la D3. Elle est liposoluble (soluble dans les graisses) et fabriquée par la peau en présence de rayons solaires UVB.
L’intensité efficace du rayonnement en France est atteinte entre juin et octobre. Et encore, tout dépend si on habite dans le nord du pays ou dans le Sud.
Tout cela pour dire qu’un complément en vitamine D est conseillé durant les mois hivernaux.
La vitamine D est également présente dans certains aliments d’origine animale car, eux aussi, la fabriquent. »

La vitamine D a un rôle sur :

  • L’ossification :
    Une personne déficiente s’expose à des problèmes de calcification osseuse. Pour les personnes âgées, le risque d’ostéoporose est accru en cas de carence de vitamine D.
    La santé osseuse permet un maintien au niveau de l’équilibre calcium/phosphore. Au niveau de l’intestin, la vitamine D va favoriser l’absorption du calcium. Au niveau de l’os, favorise la calcification et au niveau du rein, ça favorise l’excrétion.
  • Le système immunitaire :
    La vitamine D joue un rôle sur près de 300 gènes. Si on a une carence, on aura une plus grande sensibilité aux infections.

Si la vitamine D est en rapport avec la lumière. Comment compenser le manque de lumière ?

  • Se supplanter pendant les mois d’hiver car la nourriture ne sera pas suffisante.
  • Si vous êtes victime de dépression saisonnière, la luminothérapie peut être efficace pour vous redonner de l’énergie. Cela permettra une meilleure synchronisation jour/nuit et aura des effets positifs sur votre moral. 30 minutes le matin, au réveil, après le pic de cortisol (l’hormone du réveil). Mais attention, cette technique n’est pas conseillée à tout le monde (yeux clairs, lunettes bas de gamme)…

En hiver, prenez des complements de vitamine D3

Les tops aliments qui contiennent de la vitamine D

  • L’huile de foie de morue (entre 10 000 et 30 000 ui pour 100 g)
    (UI = unités internationales) ;
  • Le jaune d’œuf (400 ui). Mais attention, la manière dont ont été élevées les poules est déterminante dans la concentration en vitamine D. Le mieux, ce sont les poules élevées en plein air ;
  • Le saumon (360) ;
  • Le hareng et le maquereau (350) ;
  • Les sardines (300) ;
  • Les huîtres (240) ;
  • Le beurre (60) ;
  • Le fromage à pâte dure (40) ;
  • Le lait (4).

Faut-il prendre des compléments. Si oui, pourquoi, pour qui ?

« Entre novembre et avril, il est recommandé de prendre 1 500 ui par jour. Cela permettra de compenser le manque de lumière car les journées sont courtes et peu ensoleillées en hiver. »
Mais attention, la dose journalière peut évoluer si la personne a un problème d’immunité. Ce sera donc plus de 1 500 ui par jour.
Si la personne vit dans le Sud, ce sera moins, s’il s’agit d’un enfant, ce sera moins, si la personne a une peau foncée, ce sera davantage car elle a besoin de plus de soleil pour synthétiser la vitamine. N’hésitez pas à consulter votre médecin.

Repères Dr Sport

Évitez la vitamine D2 qui est végétale : ce n’est pas la forme que le corps utilise. La D3 est à base de graisse de mouton. Vous êtes végétarien ou vegan et cela vous dérange ? Il existe une D3 synthétisée à partir de lichen.

Recevez nos derniers articles Santé/Sport!

Merci d'avoir souscrit à notre Newsletter.

Share This